12 avril 2013: Laura Maxim (CNRS-ISCC), « La production du doute: quelques modalités discursives et procédurales »

La production du doute: quelques modalités discursives et procédurales

Lieu: Les séances ont lieu à l’amphithéâtre de PSL* (62 bis rue Gay-Lussac 75005 Paris), de 17 à 19h.

 Laura Maxim est chargée de recherche à l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC). De formation interdisciplinaire (études universitaires d’écologie et thèse en économie écologique), sa recherche se focalise à présent sur l’analyse du statut de la chimie dans les sociétés d’Europe occidentale. Plus particulièrement, elle étudie la production et la communication des connaissances scientifiques relatives aux risques chimiques, dans leur contexte social, économique et politique. Elle s’intéresse notamment aux connaissances produites dans les processus réglementaires (le règlement européen REACH et la réglementation concernant la mise sur le marché des pesticides) et dans les processus d’innovation en chimie durable. Dans ses derniers travaux, elle se focalise sur une catégorie particulière de substances, celle des perturbateurs endocriniens.

Support

Un document est disponible pour cette séance (sur demande, me contacter mathiasPOINTgirelATensPOINTfr

Suggestions de lecture

Parmi plusieurs lectures possibles (voir la page personnelle de Laura Maxim), voir en premier lieu: Maxim, L. et van der Sluijs, J., 2010, « Expert explanations of honeybee losses in areas of extensive agriculture in France : Gaucho® compared with other supposed causal factors »Environmental Research Letters, vol. 5, no 1, 12 p., http://iopscience.iop.org/1748-9326/5/1/014006 (Article en libre accès)

Mais aussi:

Maxim, L. et Van der Sluijs, J., 2007, « Uncertainty : cause or effect of stakeholders’ debates ? Analysis of a case study : the risk for honeybees of the insecticide Gaucho® », Science of the Total Environment, vol. 376, issues 1-3, p. 1-17, http://dx.doi.org/10.1016/j.scitote….

Maxim, L. et Mansier, P., 2012, « How is Scientific Credibility Affected by Communicating Uncertainty ? The Case of Endocrine Disrupter Effects on Male Fertility », Human and Ecological Risk Assessment,http://dx.doi.org/10.1080/10807039…..

Maxim, L., Mansier, P., Grabar, N., 2012, « Public reception of scientific uncertainty in the endocrine disrupter controversy : the case of male fertility », Journal of risk research,http://dx.doi.org/10.1080/13669877…..

Un commentaire

  1. Pingback: DEC3 Laura Maxim (CNRS ISCC), Participation à la Table ronde pesticides | PEPS PSL-CNRS Les sciences, le doute instrumentalisé et l'ignorance produite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :