31 mai 2013: Francis Chateauraynaud (GSPR), Des doutes sérieux et des preuves tangibles en régime de controverse. Un détour par les marques épistémiques

Des doutes sérieux et des preuves tangibles en régime de controverse. Un détour par les marques épistémiques

Attention: exceptionnellement la conférence est à l’Amphi Rataud, Sous-sol du Nouvel Immeuble Rataud, ENS, 45 rue d’Ulm! Accueil à partir de 16h45, séance de 17 à 19h

Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris), où il dirige le Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive.

Ces dernières années, Francis Chateauraynaud cherche à intégrer une approche compréhensive, qui consiste à suivre au plus près les acteurs, et une approche configurationnelle, capable d’appréhender les processus sociaux d’une manière plus globale. Rompant avec les attaches interactionnistes et ethnométhodologiques de la plupart des courants pragmatiques, cette orientation relie l’analyse de l’action et du jugement en situation à des processus de transformation appréhendés sur la longue durée. Pour y parvenir, Chateauraynaud accorde une importance particulière à la confection de modèles et d’instruments orientés vers l’analyse des controverses, des affaires et des crises que traversent les sociétés contemporaines. Les travaux informatiques occupent une place importante dans cette démarche, ce qui rend encore plus difficile son étiquetage académique.

Ouvrages

  • La Faute professionnelle. Une sociologie des conflits de responsabilité, Paris, Editions Anne-Marie Métailié, 1991 (475 pages).
  • avec Christian Bessy, Experts et faussaires. Pour une sociologie de la perception , Paris, Editions Anne-Marie Métailié, 1995 (365 pages).
  • avec Didier Torny, Les Sombres Précurseurs. Une sociologie pragmatique de l’alerte et du risque , Paris, Editions de l’EHESS, 1999 (476 pages).
  • Prospéro – Une technologie littéraire pour les sciences humaines, Paris, CNRS Editions, 2003 (402 pages).
  • Argumenter dans un champ de forces. Essai de balistique sociologique, Paris, Editions Pétra, 2011 (494 pages)

Un commentaire

  1. Pingback: Turbulences épistémiques et perturbateurs endocriniens | PEPS PSL-CNRS Les sciences, le doute instrumentalisé et l'ignorance produite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :